Novembre 2013 : Ca bouge du côté du temps partagé!

Avec la semaine du temps partagé organisée par la Fédération française du temps partagé dès le 12 novembre, les informations à destination du grand public et des entreprises se multiplient.

Sur France info, le 4 novembre 2013, voici les infos que je retiens :

Les temps partagé permet à des cadres seniors de retrouver de l’activité même partielle. Ce mode de travail permet également à des cadres plus jeunes de travailler différemment : plus d’autonomie auprès de plusieurs employeurs et plusieurs domaines d’activité. Je me reconnais plus dans cette définition-ci!

Les avantages pour les TPE/PME qui n’ont pas les moyens financiers d’avoir à leurs côtés un cadre salarié à 100%, sont multiples et déjà bien expliqués dans les rubriques de ce site :

  1. L’entreprise peut ainsi avoir des compétences expertes
  2. Disponibles rapidement
  3. au juste temps et au juste cout
  4. le temps partagé s’inscrit dans la durée

==> Cette formule sur mesure répond à 100% à l’adéquation temps/besoins pour l’entreprise. Le chef d’entreprise peut ainsi se dégager du temps afin de se consacrer à son coeur de métier.

Les fonctions les plus développées sont des fonctions support: les RH, finances, administratifs, achats, commercial, marketing, logistiques et qualité.

Pour écouter cette rubrique : c’est ici!

Le 14 novembre, l’article de cadres Dirigeants Magazine (lien) ajoute de l’eau à notre moulin avec ces informations-ci :

Le cadre travaille pour plusieurs TPE/PME (2,3 ou plus). Il conclut donc des contrats de temps partiel avec chaque entreprise ==> c’est le multisalariat.

Pour ma part, j’ai choisi le portage salarial et n’ai donc qu’un seul employeur.

Les 5 avantages pour le cadre :

  1. Permet de découvrir le marché caché : les besoins des entreprises ne sont pas (toujours) clairement exprimés mais sont bien présents. De nombreuses TPE/PME ignorent les opportunités qui peuvent répondre à leurs besoins.
  2. Favorise l’employabilité.
  3. Favorise le savoir-faire, diversifie les expériences. Pour les Seniors, c’est aussi l’opportunité de former des Juniors.
  4. Plus de sécurité : travailler pour plusieurs entreprises limite le risque d’inactivité.
  5. Développe les réseaux professionnels.

Les 5 avantages pour les entreprises :

  1. Permet de gérer les besoins au juste coût. Outre l’avantage pour l’entreprise d’optimiser plusieurs compétences en temps partagé, cette solution de travail lui permet de tester ou de lancer une nouvelle activité, à moindre coût.
  2. L’entreprise bénéfice de cadres expérimentés au même titre qu’une grande entreprise.
  3. Flexibilité et souplesse d’intervention.
  4. Permet de diversifier ses compétences en interne.
  5. Lui offre une vision élargie du cadre grâce à sa pluriactivité.

 Sur France 2, le 30 octobre sur les groupements d’employeurs (lien).

Nous remarquons dans ce reportage à destination du grand public, que dans cet exemple les clients du groupement sont majoritairement des hôteliers qui ont des besoins de non cadres, ce qui donc nous intéresse un peu moins.

Nous pouvons néanmoins souligner que le groupement emploie donc son salarié en CDI et le plus possible à 100%. Les clients quant à eux sont garantis d’une fidélisation et d’une relation de travail suivie avec le salarié du groupement.

La tendance du moment : Quid du temps partagé?, le 18 novembre sur BFM Business (lien)

Cette longue vidéo de 20mn nous éclaire sur quelques points :

Le temps partagé existe depuis 1986 et concerne entre 800’000 et 1,2M de salariés (GE, portage salarial ou plusieurs contrats).

Le temps partagé est un temps de travail CHOISI et non subi; ce qui le différencie complètement du temps partiel subi qui n’autorise pas de 2ème employeur (ie : emplois partiels dans la grande distribution).

Les syndicats sont vigilants aux conditions de travail de ces salariés.

Les avantages 1ers pour les entreprises sont la flexibilité, l’expérience, les compétences ainsi que le coût moindre par rapport à un cadre à 100%.

Le temps partagé est une approche différente du travail du CDI en mono-employeur.  Dans cette optique, des associations locales accompagnent les cadres dans cette transition et informent les PME sur cette forme du travail qui peut répondre à leurs besoins.

Il est à noter qu’une formation en DRH en temps partagé a ouvert ses portes en Bretagne en septembre. 1ère de ce nom! A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.